A qui s'adresse l'institut ?

Stagiaires individuels ( DIF et CIF)

Deborah Million, 32 ans, mariée, 1 enfant, infirmière à l’AP-HP.

« Depuis la fin de mes études d’infirmière, je ressentais un besoin de réfléchir aux situations éthiques et philosophiques auxquelles je suis quotidiennement confrontée. J’ai donc décidé de faire valoir mes 20 heures annuelles de DIF en m’inscrivant à l’Institut Descartes car toutes ces réflexions sur le soin, le « care » et le souci d’autrui me passionnent. »

 

André Pommard, 45 ans, comptable dans une PME

« J’ai toujours eu une passion pour la philosophie et malheureusement, en dehors de mes lectures personnelles, je n’ai pas l’occasion de dialoguer sur ce que je pense avec des interlocuteurs qualifiés. L’Institut Descartes m’offre cette chance et j’ai réussi à convaincre mon patron que cette formation de 20 heures allait vraiment m’épanouir. Il aurait presque voulu venir avec moi… »

 

Paule Manessier, 40 ans, journaliste

«  J’ai évidemment conscience que les changements dans l’information et la communication sont aujourd’hui énormes. Mais je ne voulais pas une approche technique ou étroitement professionnelle de ces mutations. J’aime l’idée de prendre un peu de hauteur et de recul pour réfléchir à cela. »

Sylvain Dampierre, professeur certifié en histoire au collège, 27 ans

« Depuis que j’ai obtenu le Capes, il y a 4 ans, je suis plongé en plein dans des classes où, je l’avoue, c’est difficile. Problèmes de savoir mais surtout problèmes d’autorité avec des élèves remuants. Alors la perspective de réfléchir philosophiquement aux questions de l’autorité dans les pratiques pédagogiques m’a séduit ; je ne crois pas aux recettes stéréotypées ; ni au seul travail sur soi ; d’où cette perspective de réfléchir ensemble. »

 

Formation intra-entreprise

LM communiquer, PME en communication

« Nous voulions concourir dans un appel d’offres portant sur un lieu de mémoire relatif à la déportation. Nous avons fait appel à L’idée Institut Descartes pour qu’ils organisent une formation en interne autour de la thématique du devoir de mémoire et des lieux de mémoire. Avec nos dix collaborateurs, nous avons travaillé pendant une journée complète autour des interventions de deux philosophes. Ce fut passionnant. Et en plus, nous avons gagné l’appel d’offres… »

 

M.S., architecte, responsable d’une agence de 15 collaborateurs

« Dans le cadre d’un programme que nous avons gagné dans l’est de la France, nous avons à construire des logements pour les personnes âgées. Et nous avions besoin pour élaborer ces projets de prendre un peu de hauteur sur toutes ces questions philosophiques relatives au vieillissement. L’idée Institut Descartes nous a proposé trois jours de réflexion et de formation, échelonnés sur trois mois. Cela nous a fait avancer et sur bien des points, cela a modifié notre approche initiale. »

 

D. L., maire d’une commune de 60 000 habitants

« Réfléchir à l'avenir d'une ville nouvelle, à son développement, c'est le souci permanent des conseillers municipaux et des cadres territoriaux de ma ville. Nous avions envie de sortir des réunions techniques, y compris celles qui se font sur le seul terrain de l'urbanisme. Bruno Huisman nous a proposé une session de deux jours associant des philosophes spécialistes du paysage à ceux qui cherchent à penser les problèmes de liens sociaux. Nous sommes sortis des sentiers battus; cela fait du bien."

 

P.S., responsable de la formation d’un important organisme publique culturel

« Spécialisés dans l’archéologie, mes collaborateurs souhaitaient être sensibilisés à l’importance de convaincre le public de leurs recherches. J’ai demandé à L’idée Institut Descartes d’organiser des journées de formation sur l’histoire et la conscience historique. »