Environnement et développement durable

L’innovation technique est-elle nécessairement synonyme de progrès ?

« Ce n'est pas seulement son utilisation, c'est bien la technique elle-même qui est déjà domination (sur la nature et sur les hommes), une domination méthodique, scientifique, calculée et calculante. »
MARCUSE


 

A la fois comme usager et comme consommateur, nous subissons l’emprise permanente de la nouveauté. Toute évolution technologique est généralement présentée par la publicité et le marketing comme un progrès en soi et l’innovation célébrée à l’image d’une vertu. La nouveauté est devenue une valeur du temps, synonyme de progrès, sans que nous prenions toujours la peine de nous interroger sur son sens réel. Pourtant, on l’oublie trop souvent mais, en matière de progrès, il n’existe pas de valeur absolue :  l’estimation doit se référer nécessairement à un ensemble de critères, eux-mêmes dépendants d’un système de valeurs culturelles. Progrès par rapport à quoi ? Utilité, efficience, moralité, liberté… ?  De plus, comme chacun le présent aisément, c’est davantage l’innovation qui commande nos besoins que l’inverse. Aussi cultivons-nous un mélange ambivalent d’attirance et de méfiance à l’égard du progrès technique. Ne sommes-nous pas, en fin de compte et à tous les sens du termes, possédés par nos objets ?

 


 

parmi les questions abordées

Le développement technique nous impose-t-il sa loi ?

Peut-on faire confiance à la technique pour  prévenir les risques et résoudre les problèmes engendrés par la technique ? Le cas de l’automobile et des énergies renouvelables 

Les nouvelles technologies sont-elles une menace pour les libertés publiques ? Vidéosurveillance et lutte contre la délinquance. 

Conditions

Si vous êtes intéressé par cette formation et si vous souhaitez connaître les dates et les conditions d'inscription, envoyez un mail à contact@institutdescartes.com ou téléphonez au 06 79 78 01 73