Art et esthétique

Le rapport à l’art aujourd’hui : entre consommation culturelle et expérience esthétique

"L'art n'a d'autre objet que d'écarter les symboles pratiquement utiles ... enfin tout ce qui nous masque la réalité, pour nous mettre face à face avec la réalité même."
BERGSON

L’évolution contemporaine de l’art  autorise à constater que l’idée du beau ou la notion d’oeuvre ne représentent plus des repères essentiels pour le créateur mais aussi que le statut d’ « artiste » ne requiert pas davantage de reconnaissance sociale d’un savoir-faire ou même d’un talent particulier. Pour le meilleur et pour le pire, la création artistique s’ingénie donc à déplacer en permanence les frontières entre les genres et les modes d’expression jusqu’à la remise en cause des lignes habituelles de démarcation entre ce que l’on assimile à l’art ou pas. La difficulté de s’y repérer accroît l’intensité des débats récents- dont les artistes savent aussi jouer pour se faire connaître - comme lors d’expositions ou d’installations contemporaines dans des hauts-lieux du patrimoine national,  comme Versailles par exemple. Dans ce contexte, ne faudrait-il pas cesser d’interroger l’essence de l’art pour se demander plutôt, dans les termes de l’événement, quand il a lieu. Mais, pour cela, il faut maîtriser certains des concepts de la philosophie esthétique, discipline bien particulière pour un objet bien particulier qui a toujours stimulé les philosophes : le beau. 

parmi les questions abordées

  • Quand y a-t-il art ?
  • Tout le monde peut-il être artiste ?
  • La notion d’œuvre a-t-elle encore un sens (cas de l’installation) ? 

Conditions

Si vous êtes intéressé par cette formation et si vous souhaitez connaître les dates et les conditions d'inscription, envoyez un mail à contact@institutdescartes.com ou téléphonez au 06 79 78 01 73