Brèves philosophiques — jeudi 16 juin 2011

Une séparation, film iranien

Film réalisé par Asghar Farhadi Avec Leila Hatami, Peyman Moadi, Shahab Hosseini, Titre original : Jodaeiye Nader az Simin.

 

Ce film iranien qui a obtenu l’Ours d’or au dernier festival de Berlin montre ce que peut être la vie privée au creux d’un régime totalitaire. Hannah Arendt a souvent expliqué que le totalitarisme n’est pas simplement un régime de terreur qui suspendrait tous les droits civils mais qu’il introduit, au sein même des relations privées, la suspicion et le doute des uns à l’égard des autres. Dans ce film magnifique, nous plongeons au cœur d’une famille iranienne moderne, au moment où un couple va se séparer. Mais loin d’être une affaire « entre eux », cette séparation croise une société civile iranienne en pleine crise où les questions religieuses et les questions sociales s’entremêlent et deviennent explosives. Du cinéma « arendtien » qui émeut et rend intelligent.